lunette
Les lunettes de lecture pour les pharmacies font partie de toutes les pharmacies en France. Mais sait-on vraiment à quoi servent ces lunettes de lecture ?

Notions à connaître sur les verres des lunettes de lecture

Le reste des lunettes proposées et prescrites par les ophtalmologistes sont devenues monnaie courante ces dernières années tant le numérique est entré en grand nombre dans nos vies. Nous sommes nombreux à les porter, à travailler sur un ordinateur, à regarder la télévision, à consulter nos mails sur une tablette, à lire pendant de longues périodes… Lors de nombreuses activités, les yeux sont très sollicités, donc des lunettes de repos peuvent vous aider à vous détendre.

 

Savoir différencier l’utilité des verres de repos et des verres correcteurs

Les patients porteurs de lunette de lecture n’ont la plupart du temps pas de déficits visuels spécifiques : ils voient généralement clairement et peuvent voir clairement sans verres correcteurs. Par conséquent, ce sont des lunettes qui ne doivent pas être portées très souvent, uniquement lorsque le patient en a besoin. Par conséquent, les lunettes de repos sont utilisées pour réduire la fatigue visuelle que les yeux peuvent ressentir en cas de stress intense. En fait, « forcer » les yeux pendant un certain temps peut provoquer des picotements, des sensations de brûlure, des yeux rouges et parfois même une vision floue temporaire, des maux de tête et même des migraines oculaires. Cela peut donc se passer devant une télé, devant une salle de cinéma, sur un écran d’ordinateur, sur une tablette numérique ou lors de la consultation d’un smartphone. Dans ce cas, l’ophtalmologiste peut prescrire des verres de repos avec une très légère correction (environ +0,75 dioptrie) pour faciliter l’accommodation.

 

Les différents types de verres qui peuvent être assortis sur les lunettes de repos

Les lunettes peuvent également être équipées de verres antireflet pour améliorer le contraste et atténuer l’inconfort de la lumière artificielle. Des lunettes avec des filtres bleus peuvent être utilisées pour réduire l’éblouissement. Les traitements antireflet et lumières bleues peuvent être combinés sur le même verre pour rendre le patient aussi confortable que possible. En revanche, les verres correcteurs conviennent aux patients malvoyants. On peut citer la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme, la presbytie… tous ces patients, sans la correction optique apportée par les lunettes ou les lentilles, ne voient pas bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.