couches bébé

Tout savoir sur le décrassage des couches lavables

Nous connaissons tous les avantages des couches lavables, à la fois pour l’environnement et pour la santé de nos enfants, mais l’un des problèmes auxquels les mères et les pères sont confrontés est de trouver la bonne méthode pour laver et désinfecter les couches écologiques. Combien de lessives devrais-je faire par semaine ? Et avec quelle lessive ? Mais les tâches disparaîtront-elles complètement ? Les questions les plus courantes qui se posent sur la façon de laver les couches lavables portent sur plusieurs aspects. Essayons donc de clarifier !

Le décrassage des couches lavables en les faisant tremper

Le lavage des couches doit être effectué à la température indiquée sur l’étiquette par le fabricant, environ pas supérieure à 60°. Pour prolonger la durée de vie de nos couches lavables, l’idéal serait de ne pas abuser des températures très élevées et d’essayer de nous maintenir à 40° ; un bon compromis pourrait être d’alterner les différents types de lavage.

Faites ensuite attention au cycle d’essorage : aller au-delà de 800-900 tr/min pourrait compromettre la durée de vie des articles lavables. Comme mentionné ci-dessus, il est également important de se référer à ce qui est indiqué par le fabricant, précisément parce qu’il peut exister des modèles ou des tissus pour lesquels il n’est pas recommandé de dépasser les 30°. Vous pouvez également trouver des informations sur le lavage des couches lavables sur les sites en ligne où vous les avez achetées, sites proposant des guides à consulter ou à télécharger.

Une attention particulière doit être portée au choix du détergent.

La peau de bébé reste en contact avec la couche jour et nuit et il est essentiel qu’il n’y ait pas de résidus de détergent sur les tissus. Tout d’abord, on fait attention à la quantité : pour laver les couches lavables il faut utiliser une dose réduite, dose qui est souvent indiquée par les fabricants eux-mêmes.

La deuxième indication est de faire référence aux détergents écologiques qui, contrairement aux plus courants, ainsi qu’aux adoucissants ou blanchissants, n’affectent pas drastiquement la santé de la planète.

En cas de taches, l’astuce consiste à traiter rapidement la tache encore fraîche avant de la laver en machine. Attention à l’utilisation de l’eau de Javel : en plus d’être un produit très polluant, elle endommage également les tissus.

Le décrassage en machine

Pour un lavage normal, récupérez les couches du stockage et jetez-les dans la machine à laver. Si vous avez déjà séparé les inserts et les couvercles à chaque changement, le passage de la poubelle à la machine à laver sera très rapide et l’odeur relative peu !

Réglez un prélèvement dans la machine à laver, ou un cycle court de 10-15 minutes. Avec de l’eau froide ou 30 degrés c’est très bien. Il n’est pas nécessaire d’ajouter des détergents, ce n’est qu’une première étape pour éliminer la majeure partie du pipi contenu dans les couches. L’important est qu’il se termine par une centrifugeuse, pour assurer l’évacuation des liquides.

Après le décrassage des couches lavables, vous pouvez insérer d’autres articles, si vous n’avez pas rempli la machine à laver de couches. Il suffit d’ajouter des serviettes, des draps, des pyjamas ou des tee-shirts selon la température à laquelle nous nous lavons ensuite.

Après le prélavage, réglez le lavage proprement dit : un cycle coton, avec un essorage adéquat mais pas excessif, à 40 ou 60 degrés.

Le cycle coton est préférable car il est plus long et par défaut il charge beaucoup plus d’eau : alternativement vous pouvez ajouter de l’eau du tiroir si la machine à laver le permet.

  • La centrifugeuse que nous recommandons est de 1000-1200 rpm. Moins que cela, les couches prendraient beaucoup de temps à sécher. Plus que cela, vous risquez d’user les bandes prématurément. De temps en temps ce n’est pas un problème, parlons de routine.
  • La température dépend de vos couches : lisez toujours l’étiquette avant de les laver, certaines indiquent expressément qu’elles ne se lavent pas à plus de 40 degrés, d’autres plus valables autorisent 60 degrés. Le risque est de ruiner le PUL si vous les lavez à une température plus élevée que celle autorisée. Nous recommandons donc de respecter les étiquettes, 40 degrés est déjà une excellente température pour éliminer la plupart des bactéries. Finalement, vous pouvez envisager un lavage plus élevé de temps en temps, pour éviter qu’ils ne s’usent trop.

Le bon entretien au quotidien

La procédure la plus simple et la plus rapide consiste à le mettre dans une poubelle avec un couvercle, en attendant le lavage. On peut aussi ajouter du bicarbonate au fond du bac, afin d’éviter les mauvaises odeurs. Il existe également sur le marché des sacs spéciaux qui peuvent être mis à la poubelle : les couches finissent dans le sac et quand vient le temps de faire la lessive, vous le sortez et le mettez tel quel dans la machine à laver.

Pour ceux qui préfèrent rincer la couche sale avant de la remettre à la poubelle, il est conseillé d’utiliser de l’eau froide ou tiède (l’eau chaude risque de tâcher), de bien essorer la couche et de procéder au lavage le lendemain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.