Accueil Internet Internet : au cœur d’une guerre froide entre les USA et la...

Internet : au cœur d’une guerre froide entre les USA et la Chine

23
0

En 2016, le nombre de connexions à Internet via smartphone a dépassé le nombre de connexions au web via PC. Les smartphones de la marque chinoise Huawei figurent parmi les appareils les plus plébiscités par les internautes notamment pour les performances, la qualité et la diversité des services en ligne.

Malheureusement, le leader mondial des équipements 4G et 5G, subit notamment les conséquences d’une grande bataille commerciale et politique qui oppose les USA et la Chine. Les adeptes de la marque chinoise à la fleur ne pourront, notamment, plus profiter des services en ligne de Google.

Licence Android interdite pour Huawei

Le président des Etats-Unis a émis, le 15 mai 2019 un ordre exécutif formulant l’interdiction pour les entreprises américaines de lier des partenariats en partageant des technologies avec des enseignes chinoises. Plus concrètement, Trump s’attaque au géant chinois des équipements Internet : Huawei, en interdisant, désormais, à l’enseigne l’utilisation du système d’exploitation Android.

Des soupçons d’espionnage

Le président américain a avancé comme argument les soupçons d’espionnage perpétré par l’enseigne chinoise en insérant des backdoors dans les appareils et les équipements de télécommunications commercialisés sur le territoire américain. En effet, une loi votée en Chine deux ans plus tôt impose aux entreprises chinoises de coopérer avec les services de renseignement chinois. Le lancement de la 5G, prévue pour 2020 attise davantage les inquiétudes du gouvernement américain. Rappelons que Huawei est le pionnier de la technologie 5G.

Fin de la collaboration de Google avec Huawei

Quelques jours après la sortie du décret, sous la pression du président américain, Google interrompt son partenariat avec Huawei. Ainsi, les nouveaux modèles des smartphones et autres appareils mobiles de la marque chinoise ne pourront plus être dotés des applications Google dont Gmail, Google maps, Playstore, YouTube. Les modèles d’appareils mobiles Huawei existants, fonctionnant sous Android auront toujours accès aux mises à jour de sécurité proposées en version open source.

La réponse de Huawei

En réponse, Huawei a annoncé la poursuite de ses efforts pour offrir des appareils dotés de systèmes fiables et de qualité afin d’optimiser l’expérience des utilisateurs, malgré la pénalité. Le géant chinois prévoit notamment l’intégration d’un système d’exploitation développé au sein de ses locaux sur ses prochains modèles de smartphone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici